Sélectionner une page

La pandémie de Covid-19 met à l’épreuve notre canton et notre pays et les mesures prises affectent la société de multiples façons. Elles touchent durablement non seulement l’économie et nos entreprises, notre système de santé, le domaine de l’éducation ou les institutions sociales, mais aussi le monde culturel et sportif et notre vie associative. Cette crise ne pourra être surmontée que par des choix complexes portés par les valeurs de liberté, de solidarité et de responsabilité.

Cohésion

Je souhaite placer mon engagement sous le sceau de la cohésion. Mon parcours et mes engagements m’ont permis de mesurer l’importance de travailler constamment aux équilibres qui fondent notre pays, entre villes et campagnes, montagnes et plaines. Des équilibres qui concernent notamment la répartition des ressources, la question des langues et des cultures ou encore l’accès équitable à des services publics de qualité.

Reprise économique

La sortie de la crise sanitaire constitue une opportunité de favoriser une reprise de l’économie reposant sur une croissance durable et solidaire. Elle doit être accompagnée de mesures concrètes. Les conséquences visibles du dérèglement climatique nous obligent à trouver des réponses en matière de transition énergétique, à soutenir l’agriculture dans sa réorientation vers davantage de durabilité et à repenser également d’autres domaines d’activité, notamment la mobilité. Les changements qui nous attendent demandent, en réalité, d’adapter l’action de l’Etat afin d’assurer une transition à la hauteur des carences que la crise a révélées.

Situation de la
jeunesse

Mes responsabilités actuelles et mes expériences passées me rendent sensible à la situation de la jeunesse, fortement touchée durant cette période de crise. Cette attention prend la forme d’un soutien accru à la formation des jeunes et à leur intégration dans la société et dans le monde du travail. La jeunesse ayant été durement privée de possibilités de liens sociaux durant la pandémie, il importe de soutenir la reprise des activités culturelles, sportives et associatives. Notre pays doit par ailleurs impérativement encourager les échanges entre régions linguistiques et assurer la libre circulation des jeunes en formation.

Solidarité intergénérationnelle

La solidarité entre les générations s’inscrit au cœur de notre contrat social. Elle est confrontée aujourd’hui à de nombreux défis qui imposent de penser notre société dans sa globalité. Face au vieillissement de la population, avec les délicates questions de prévoyance, il convient de trouver des solutions novatrices et pragmatiques. Une flexibilisation de l’âge de la retraite qui tienne compte de la durée et de la pénibilité du travail, tout en évitant une baisse des rentes, en particulier pour les femmes doit être mise en place. Notre système d’assurances sociales doit par ailleurs mieux prendre en compte des modèles favorisant une meilleure conciliation entre vie familiale et vie professionnelle. Quant au domaine de la santé, mis sous pression actuellement, il doit gagner en transparence et être soutenu dans le besoin de réformes révélé par la crise. Mais c’est aussi dans le domaine de la fiscalité que la solidarité s’impose, en soutenant les couples mariés injustement taxés.